Le Salt and Speed is back…

RIDERS
10/10/2014

Alexandre, Charlotte et Marie sont plus que motivés pour aller chercher de nouveaux records sur ces 500 mètres. 

Le record du Monde de vitesse absolu à la voile est la meilleure vitesse moyenne sur une longueur de 500 mètres d’un engin à voile, ce n’est pas une vitesse de pointe. Alexandre, Charlotte et Marie sont plus que motivés pour aller chercher de nouveaux records sur ces 500 mètres.

Ils partagent avec nous leurs objectifs de cette tentative Salt & Speed 2014 !

Charlotte Consorti (Record du Monde de vitesse : 50.43 nœuds - 93 km/h Namibie) :
« Je viens clairement pour améliorer mon record. Même si je n’ai pas atteint de grandes vitesses ces derniers temps, même si je ne connais pas encore le spot, je ne me fixe pas de limites.
J’ai vraiment envie de frapper un grand coup sur un plan d’eau français. Je pense pouvoir m’engager à fond dans cette session.
Les conditions seront extrêmes, il fera froid, il y aura beaucoup de vent, il faudra être prête le jour J. »

Marie Desandre Navarre: « J’espère être totalement rétablie pour cet événement. De toute façon, je viens pour mettre le pied à l’étrier. Je suis humble par rapport à la tâche que j’ai à accomplir. En effet, ce spot est très difficile techniquement. Je ne suis pas encore certaine de pouvoir prendre des départs lorsqu’il y aura 50 nœuds de vent. Cette session me servira de test afin d’être à 100% au printemps et repousser mes limites. C’est une fierté d’être invitée à courir le Salt and Speed surtout aux côtés de Charlotte Consorti, un exemple pour moi. »

Alex Caizergues (Record du Monde de vitesse en kite : 56,62 nœuds – 104.8 km/h):
« Je suis très existé de revenir sur le Salt and Speed. J’ai hâte. Dans un premier temps, l’objectif est d’améliorer mon record. Ensuite, on pensera aux 60 nœuds. L’émulation avec Rob est toujours forte. C’est un plaisir d’accueillir Charlotte et Marie. L’objectif est clair pour Charlotte : battre son record  du Monde féminin de vitesse absolu à la voile. Elle en a les moyens. Toute l’équipe du Salt and Speed est mobilisée pour préparer cette session. Christophe Simian sera, à nouveau, l’observateur  du WSSRC. »