La traversée du Cap Vert par Mitu MONTEIRO

RIDERS
03/08/2016

Le 7 mai 2015 a été un grand jour pour Mitu MONTEIRO, il a marqué le début de son incroyable traversée de l’archipel du Cap Vert.  Mitu s’est lancé un défi  à la hauteur de ses ambitions : rejoindre chaque île par la mer à l’aide de son kite et explorer chacune d’entre elles. Il a donc entrepris cette aventure avec son kite, sa planche de surf, et son foil et a terminé avec succès le 24 mai dernier !

17 jours ont été nécessaires pour parcourir le Cap Vert par la mer et partager de nombreux moments avec les habitants de chaque île. Mitu était accompagné d’une équipe de tournage qui a réalisé un reportage sur son aventure exceptionnelle. Il est temps de revenir en détails sur ces 17 jours riches de sensations et d’émotions.  

Tout a commencé le 7 mai avec une longue première étape: 8 heures pour parcourir les 237 kilomètres qui séparent Sal de Santo Antao, le tout avec son Pro Model Mitu.  

Dès son arrivée, Mitu a pu souffler et découvrir l'île magique de Santo Antao qu'il a traversé à vélo et à pied. Il a rencontré les habitants locaux et a partagé une partie de son aventure avec eux.

Pour nous faire vivre son aventure, il témoigne de passages forts au travers de quelques mots.

"Je suis parti dans la nuit, plus ou moins à 5h20 du matin du petit port de Palmeira, au Nord de mon île. Il y avait seulement l’équipe de tournage, des pêcheurs, ma femme avec mon fils, mon frère, Djo et deux autres potes à moi. J’avais vraiment envie de commencer mon aventure.

Après des mois de stress et de logistique, maintenant c'était finalement le moment d'aller à l'eau et de voir vraiment ce qu'il allait se passer ! La prévision pour rejoindre Santo Antao était plus ou moins de 12 heures. En fait, le vent était de mon côté, il a bien soufflé tout le temps et je suis arrivé à Santo Antao après 7h40 de traversée. Une fois que j’ai touché la terre, je me suis assis et pendant quelques minutes je n’arrivais pas à bouger mes jambes. Je n’ai jamais changé de côté pendant toute la traversée et j’ai trop forcé sur ma jambe arrière."

Chaque jour était singulier et particulier et chaque île révélait sa propre identité.

Après une bonne nuit de sommeil, un réveil matinal et un bon petit-déjeuner, il était temps de repartir et de rejoindre S. Vicente au départ de Santo Antao. Pour cette étape, Mitu a décidé de prendre son foil au vu des conditions. 

Chaque jour était singulier et particulier et chaque île révélait sa propre identité. Le lendemain, Mitu a réalisé la traversée de S. Vicente à S. Nicolao en 2h30.

"Quand je suis allé de Sao Vicente à San Nicolao, je suis passé par la petite île déserte de Santa Luzia. Elle est classée « patrimoine protégé » par le gouvernement, c’était magnifique. Beaucoup d’oiseaux s'arrêtent là-bas pendant leur migration. 

A mon arrivée sur l’île, ma 12 m2 abîmée, par les longues traversées et le rocher de Santo Antao, est tombée à cause de fortes rafales tout prêt de la côte… heureusement !!! "

L’arrivée de Mitu à Boavista était pleine d’émotions, de rires, de larmes, de soulagement.

Tous les habitants étaient là pour l’accueillir et le féliciter...

Il a vraiment été touché par cette attention qu'il a reçu de la part de tous.

L'exploration de Nicolao était vraiment extra, c’était super de pouvoir partager du temps avec les enfants, découvrir les paysages... mais le temps défilait et il fallait être attentif pour toujours s’adapter aux conditions, prendre en compte son état physique etc. Puis le 6ème jour était déjà là, il fallait être d’attaque pour la traversée de S. Nicolao à Boavista, l'une des plus longues étapes en mer de l'aventure.

 Mitu a mis 7h18 pour parcourir les 168kms. L’arrivée de Mitu à Boavista était pleine d’émotions, de rires, de larmes, de soulagement. Tous les habitants étaient là pour l’accueillir et le féliciter ... Il a vraiment été touché par cette attention qu'il a reçu de la part de tous.

"San Nicolao–Boavista, en plus d'être l’une des plus longues traversées, a aussi été l’une des plus éprouvantes pour moi. Sur la plage de Tarrafal de laquelle j'avais prévu de partir, il n’y avait pas de vent, pas du tout. Du coup, j'ai décidé d’aller en bateau à la pointe la plus à l’Est de l'île, là où tout le monde dit qu'il y a toujours du vent. Et là-bas, le vent était si fort que j'ai eu peur pour le bateau ! Avec près de 40 nœuds, j'ai quitté San Nicolao. La prévision de la traversée était d’environ 4 heures. Mais je suis arrivé à Boavista après 7 heures !

Au milieu de la mer, le vent avait presque disparu. J’ai changé de taille d’aile, mais après il est remonté, j’ai donc à nouveau changé de kite, (toujours dans la mer !!!), avec le courant, les lignes sont allées se mettre sous le bateau, dans le moteur ! Nous avons dû couper les lignes de ma barre 52cm, et pour le reste du trajet j'ai utilisé la 17 mavec une barre de 45cm! 

Les problèmes ne se sont pas arrêtés là: après avoir changé 2 fois de kite, perdu une barre, coupé les lignes sous le bateau, j’ai dû me battre avec le vent qui était en train de m'abandonner lui aussi... quand j'ai finalement vu Boavista au large, le vent a changé de direction ! Si je n'avais pas eu mon foil je ne sais pas comment j'aurais fait!

Je suis arrivé épuisé et à bout de forces à Boavista où j’ai presque pleuré, ému de voir le nombre de personnes qui était là-bas à m’attendre depuis des heures ! C'était vraiment une émotion incroyable... »

Mitu a parcouru 5h58 en mer pour ensuite explorer l'île à pied.

Le lendemain, Mitu a eu le droit à un peu de détente bien méritée grâce à la traversée de Viana sur l’île de Boavista en buggy - kite. Il a fallu qu’il s’adapte constamment aux conditions de vent sur l’eau et sur la terre. 

Puis, une longue traversée était à nouveau au programme pour l’étape qui suivait : rejoindre Maio de Boavista. Mitu a parcouru 5h58 en mer pour ensuite explorer l'île à pied.

"Le vent n’a pas soufflé pendant deux jours, mais le 15 mai, on a tout de même dû essayer d'aller à Maio. On est parti avec la 17 m2, mais le vent était si faible, qu’à la moitié du chemin j'ai cru ne pas réussir à atteindre Maio en kite. J’ai pris le foil et j’ai serré les dents, très fort, pour arriver à mon objectif final. A quelques kms de Maio j'étais si fatigué de bouger la voile avec le soleil et la combi que je me suis senti mal et j'ai vomi plusieurs fois avant d’arriver sur la terre. Mais, après un bon repas et une bonne nuit de sommeil, le lendemain, j'étais prêt pour continuer mon challenge!"

Son ami de longue date, Djo DA SILVA,

est venu le soutenir en naviguant à ses côtés entre Maio et Santiago.

Après avoir quitté Sal depuis 9 jours déjà, son ami de longue date, Djo DA SILVA, est venu le soutenir en naviguant à ses côtés entre Boavista et Maio juste avant Santiago. C’était un super moment et ça lui a donné beaucoup d’énergie positive pour la suite de l’aventure. 


Il n’y avait pas beaucoup de vent, mais ils sont bien arrivés et l’accueil a été exceptionnel !!! Il y avait tellement de gens que Mitu ne savait pas où poser son kite!!
Mitu a ensuite eu un peu de temps pour profiter de l’île de Santiago qui est immense et magnifique avant de rejoindre Fogo. 

"Le périple de Santiago à Fogo s’est aussi bien passé, sauf qu’en approchant de l'île, il n’y avait plus de vent… Le vent ne pouvait pas rentrer dû à la taille gigantesque du volcan et j'ai dû nager pendant des centaines de mètres avec mon kite dans les vagues ! J'ai perdu mes lunettes mais je suis arrivé à la plage sain et sauf et avec mon kite entier!!! 

Fogo est une île vraiment unique! Le volcan est entré en éruption il a quelques mois, et le spectacle y est encore impressionnant. Je suis monté jusqu’au pic du volcan et nous avons dormi en haut dans une petite pension. Je me rappelle être resté des heures dehors à regarder la quantité d’étoiles qu'il y avait là-haut... c'était magnifique !

On est resté deux jours à Fogo, mais l’île est si grande, que pour bien la visiter il faudrait plus de temps."

Il ne restait alors qu’une seule et dernière traversée à faire pour que Mitu atteigne son objectif initial: traverser le Cap Vert!

"
Fogo- Brava, dernière partie du challenge. Je suis encore arrivé en nageant (juste après mon arrivée, j’ai vu des pêcheurs rentrer avec un thon coupé en deux par un requin!!!)… mais j'étais à la fin et rien ne prouvait m’arrêter."

Au final, Mitu a passé 29 heures et 30 minutes sur l’eau pour parcourir 740 kms!

Quelle aventure incroyable pour un rider époustouflant!


Mitu termina cette aventure en beauté le 23 mai en reliant Fogo à Brava ! L’île de feu sonne comme un feu d’artifice pour cette formidable aventure et les moments de partage fabuleux que Mitu a pu vivre tout au long de ce périple.

Il a relevé ce défi en 17 jours et a pu rentrer à la maison à Sal pour partager ça avec ses amis et sa famille. Au final, Mitu a passé 29 heures et 30 minutes sur l’eau pour parcourir 740 kms ! Quelle aventure incroyable pour un rider époustouflant ! Bravo Monsieur Mitu …

"Le dimanche, un petit avion est venu nous chercher, moi et les 4 compères de l’équipe de tournage qui réalisent un documentaire de l'aventure, et je suis finalement rentré chez moi, à Sal où tout le monde m’attendait ! A l'aéroport, mon fils, mon épouse et le président de l'île étaient au bord de la piste, c’était un super retour à la maison!

Puis, à l’extérieur de l'aéroport la fête a commencé! il y avait toute la bande, un bus avec le toit ouvert qui m'a ramené avec tous mes amis en faisant le tour de l'île pour aller jusqu’à un ponton où il y avait un orchestre avec de la musique et plein de monde. Tous étaient là avec un t-shirt créé exprès pour l'événement.

C'était une journée pleine d'émotions, mais voir mon fils m'attendre avec ses petits bras tendus vers moi c'était l'émotion la plus grande!


 

La soirée avant de partir, mon épouse m'a regardé et m'a dit : " t'as pas peur, pas du tout?

et j’ai répondu: j'ai seulement hâte d'être là-bas au milieu de la mer!"

RÉSUMÉ :

  • 7 MAI: Début de l’aventure! Traversée de Sal – Santo Antao: 7h40 - 237 kms – avec son Pro Model Mitu!
     
  • 8 MAI: Découverte de Santo Antao en vélo! Une île magique!
     
  • 9 MAI: Traversée de SantoAntao - S. Vicente: En foil! 45 minutes - 20 kms
     
  • 10 MAI: Traversée S. Vicente - S. Nicolao: 2h30 – 59 kms
     
  • 11 MAI: Exploration de S. Nicolao
     
  • 12 MAI: Traversée S. Nicolao - Boavista: 7h18 - 168 kms - Une arrivée pleine d’émotions
     
  • 13 MAI: Traversée de Viana Boavista en Buggy Kite
     
  • 14 MAI: Traversée de Boavista - Maio: longue de 5h58 – 123 kms accompagné par Djo DA SILVA
     
  • 15 MAI: Exploration de Maio à pied
     
  • 16 MAI: Traversée Maio - Santiago: 1h20 – 31 kms 
     
  • 17-19 MAI: Attente du vent pour traverser Santiago – Fogo
     
  • 20 MAI: Traversée Santiago – Fogo : 2h – 70 kms
     
  • 21 et 22 MAI : Découverte de l'île Fogo
     
  • 23 MAI: Dernière traversée: Fogo - Brava !!! 1h53 – 20 kms
     
  • 24 MAI: Mitu est de retour à Sal pour retrouver sa famille et ses amis qui l'ont soutenu tout au long de son aventure!